Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2013

Cut-Up

Bon, voilà le résultat. Je n'avais sous la main que le journal du textile, une sorte de journal pro rébarbatif qui n'a qu'économie, affaire et comment faire pour mieux faire à son actif. N'ayant personne de cinq à sept, j'ai coupé dedans et fait mon petit cut-up! A vous de jouer, maintenant!

IMG_0921.JPG

IMG_0924.JPG

IMG_0923.JPG

 

"L'eldorado au sommet développe la femme, une fois n'est pas coutume. La vie ose vers le futur. La créativité réveille l'envie, regagne du terrain, au bout des doigts. L'homme se fait plus souple et plus léger, s'ouvre, se donne, a envie, n'a plus honte, voyage, confident. C'est beau. La résistance tourne. Les courbes en devenir jouent au plus fin. La recherche inspire. Le futur secret à emporter dans sa valise se préoccupe DEHA,"corps" en indien ancien. Le sort du style, seconde peau, la page belle en marche se mue coquine. Beaucoup de turbulences, la révolution ne se cache plus particulièrement orageuse. Naissance. L'esprit de retour souffle. L'invisible ose se montrer le jour dans le sillage. Une sortie du tunnel. Une silhouette futuriste se lance plus épurée. Attitude. Bien-être. Charme. la femme préfère pour se différencier revivre, virevolter, toucher, connaître, tirer son épingle du jeu. épure."

 

Commentaires

Hé ben ! Pas mal du tout ! Inspirant et grandiose même !

mais dis donc tu n'as pas pris qu'un seul article ?

Écrit par : Laure K. | 16/01/2013

Nan, j'ai élargi mon champ d'action, tu me connais, dès qu'il y a une règle qu'elle quelle soit, faut que je la réinvente. J'ai coupé dans le journal en entier! Faut dire que sinon, j'aurais eu un peu plus de mal à m'exprimer, puisqu'il faut que ça nous ressemble!! Le journal du textile est un journal on ne peut plus rébarbatif avec, je l'avais déjà remarqué mais là ça m'a frappé un vocabulaire plutôt restreint. M'a bien fallu explorer bien plus loin...
J'ai découpé tous les mots ou les morceaux d'expression qui m'inspiraient. Je les ai tous mis dans une grande enveloppe ivoire et puis ce soir en rentrant chez moi après les macaronis au gratin, je me suis mise à redécouvrir les bouts de papier et à en faire des phrases...

Voilà, tu sais tout!

Écrit par : helenablue | 16/01/2013

Bah oui mais alors, tu triches un peu quoi ! moi j'ai fait stricto sensu, bon faut dire que le monde diplo manque de couleurs et les articles sont tellement longs que j'ai choisis la facilité. En même temps j'ai de la fièvre. Bref. Tu as bien fait de t'approprier les règles, le résultat est tout a fait Bluesque !

Écrit par : Laure K. | 16/01/2013

Oh!Oh, je reviens de chez toi et j'ai trouvé ton résultat tout à fait dans l'air de ton temps, si je puis dire, nan?

Écrit par : helenablue | 16/01/2013

prose castrée !

Écrit par : Laure K. | 16/01/2013

GEANT ! :)
Je m'y mets dans la journée !

Écrit par : anne des ocreries | 16/01/2013

Superbe !

Écrit par : piedssurterre | 16/01/2013

faire un blog dadaiste ça c'est chouette comme idée.
Pour mon blog quand je trouve pas de photos qui me plaise pour mon commentaire je fais une vignette cut up avec des formes et des couleurs découpéesdans les mag avec les pages glacées! c'est entre Dada et l'art abstrait...

Écrit par : alex | 16/01/2013

Écrire un commentaire