Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2017

Au risque de la passion

1043208-anne-dufourmantelle.jpg

- Anne Dufourmantelle -

 

"On veut l'intensité sans le risque. C'est impossible. L'intensité c'est le saut dans le vide, la part d'inédit, ce qui n'a pas encore été écrit et qui pourtant en nous est en attente, de précisément ça. La passion est une disposition qui nait en nous depuis l'enfance, que l'on peut faire croître ou diminuer mais totalement altérer, jamais."


 

30/07/2017

Rue de Fleurus

Il y a comme ça des adresses qui vous marquent à jamais, elle se souvenait parfaitement de celle-ci. Non parce que la maison de lave était singulière et que les fenêtres semblaient surréalistes, non plus parce que ce balcon où elle dégusta du saumon avec une coupe de champagne frais sortant de son seau glacé avait ému les papilles de la jeune femme qu'elle était, non parce que ce lieu renfermait des mystères jamais élucidés et qu'il avait un fort caractère romanesque, non, ce qui était gravé en elle, était bien plus insondable et bien plus puissant aussi qu'elle ne l'avait imaginé, ce baiser, ce baiser échangé avec un désir si fort qu'elle ressentait encore au fond d'elle même ce frisson qui l'avait traversé de part en part, vingt cinq ans après...

Quand il lui reparla de ce moment intense qui l'avait bouleversé lui aussi et quand il s'interrogèrent tous les deux sur la nature de ce désir qui ne s'était pas éteint et qui refaisait surface alors qu'il  n'avait pas été consommé malgré leur étreinte sur le grand lit de la chambre à coucher, elle en frissonna davantage, elle n'était plus cette jeune femme, elle était devenue une femme maintenant, une femme aguerrie, une femme blessée, une femme reconstruite, une femme libérée, pourtant elle frissonna jusqu'au plus profond d'elle même, retrouvant la trace de son désir fiévreux, de ses attentes érotiques, des mots qu'elle n'avait pas prononcés pour cet homme qu'elle avait perdu de vue pendant toutes ces années.

Et son corps de femme devint femelle et s'était mis à vibrer...

20451883_1620143161329683_4129210083844267133_o.jpg

29/07/2017

Maroc

Lyautey disait de ce pays qu'il était un "pays froid où le soleil est chaud"... Le Maroc est étonnant, la diversité de ses paysages, mer, océan, montagne, désert, villes modernes, villages ancestraux; son amplitude thermique, parfois si froid parfois très chaud; la convivialité des marocains, leur manière de voir la vie, ce côté toujours fataliste, vivants l'instant présent, enfantin un peu aussi et puis l'air. Cet air sec. Cet air qui épure, détend, vivifie, apaise, énergise. L'air de ce pays et sa lumière aussi. Fascinante. Je suis amoureuse de ce pays alors je ne lui vois pas pour le moment de défaut comme toute femme amoureuse, probable qu'avec le temps viendra l'amour plus posé, plus lucide, plus critique aussi, l'amour qui s'installe et remplace "l'amoureusité". Je profite pleinement de ce coup de foudre qui dure depuis deux ans déjà. Tous les deux mois je viens prendre mon bol d'air et de lumière, de chaleur humaine et de lâcher prise, de dépaysement et de beauté.

Aujourd'hui il fait 40 degrés.

Delacroix_IMG_5319.jpg

- Le Maroc peint par Delacroix -

28/07/2017

John Giorno

john giorno.jpg

27/07/2017

Reprendre helenablue...

Peut-on reprendre le fil d'un blog qu'on a quitté plus d'un an et demi ? Peut-on retrouver l'énergie et le rythme, l'envie, le désir, ce fameux désir qui est derrière toute initiative, le désir de dire, d'écrire, de montrer, de partager aussi, le désir de transmettre, d'être, de façonner, de créer... Les mots sont toujours tellement si importants et les mots pour le dire plus encore, dire ce désir, ce désir de vivre, le dire, le redire, l'écrire, le réécrire et pour finir encore et encore reprendre son bâton de berger pour que les choses ne se referment pas sur nous mais qu'on contraire elles nous permettent de grandir, d'en sortir, de respirer. Alors, oui, reprendre, remettre les batteries en route doucement, pas tout de suite le rythme de croisière que ce lieu a pu être... Mais revoilà Blue !

 

20294426_1617731394904193_7059666472372484710_n.jpg