27/11/2013

Serge Poliakoff, le rêve des formes

1.-Serge-Poliakoff_Composition-en-rose.jpg

" Une forme doit s'écouter et non pas se voir."

- Serge Poliakoff -

 

m_272047738_0.jpg

 

Du 18 Octobre 2013 au 23 Février 2014, le musée d'art moderne de Paris propose une rétrospective du peintre abstrait Serge Poliakoff (1900-1969) regroupant 70 peintures et de nombreuse oeuvres réalisées sur papier entre 1936 et 1969. L'exposition, conçue comme un cheminement s'organisant en plusieurs séquences articulées autour d'oeuvres-clés, depuis les années de recherches lorsque Poliakoff appartient à l'avant-garde abstraite d'après-guerre, jusqu'à ses dernières peintures d'une modernité épurée, est un pur ravissement. J'ai découvert Poliakoff à ma dernière visite à la Fiac, je ne savais alors encore rien de lui, de son parcours, de ses recherches, de ses origines et de sa vie. Mais les deux tableaux que j'ai alors pu voir de lui m'avaient profondément émue, alors ça va sans dire, cette accumulation dans le cadre élégant et lumineux du musée d'art moderne a été une véritable source de bonheur intense, trois toiles plus que les autres m'ont littéralement subjuguée par leur musicalité, Serge était guitariste et a longtemps gagné sa vie en jouant dans des cabarets russes, par leur matière profonde et vibrante et par leur singularité, ce "rêve des formes en soi" qui est le grand mystère à élucider de "l'abstrait"...

 

serge_poliakoff_jaune_rouge_noir_et_rose_pale_d5322539h.jpg

art,peinture,poliakoff,exposition,partage,émotion,humain

art,peinture,poliakoff,exposition,partage,émotion,humain

" Quand un tableau est silencieux, cela signifie qu'il est réussi."

- Serge Poliakoff -

 

tumblr_l6fupn5QQI1qzor87.jpg

art,peinture,poliakoff,exposition,partage,émotion,humain

 

Pour Poliakoff, la maîtrise de la couleur est essentielle : il utilise pour cela des pigments purs qui confèrent une qualité énergétique à ses rouges, ses orangés et ses jaunes éclatants. La superposition des tons contribue à la vie sous-jacente de la peinture que le spectateur devine, et participe à l'effet souvent jugé mystérieux de l'oeuvre.

Poliakoff déclare que l'une des qualités de la peinture est d'être géométrique, mais cette géométrie doit être sans sécheresse. Et c'est vraiment ce que je ressens face à ses toiles, l'absence de sécheresse, l'extrême sensualité de l'assemblage forme-matière-couleurs, tout à fait stupéfiant, la surface vibrante de ses toiles semblent éclairée de l'intérieur, l'oeuvre parait vivante.

 

11.jpg.crop_display.jpg

 

serge_poliakoff_composition_abstraite_d5584338h.jpg

 

 

" Une chaleur humaine teintée de mysticisme auquel s’ajoutent la richesse de la matière " résume avec exactitude et pudeur Dina Vierny. On pourrait aussi appeler ça de la poésie, je la ressens en regardant cette exposition. J’ai l’impression que ces formes angulaires qui se frottent ou se repoussent ont quelques choses à me dire. Peut-être voudraient - elles me suggérer un peu de silence. Poliakoff serait dans son genre un passeur de silence? « Je suis vraiment dans mon cosmos à moi » prévenait-il. Ses toiles invitent à la contemplation...

 

112001320.jpg

art,peinture,poliakoff,exposition,partage,émotion,humain

serge_poliakoff_serge_poliakoff_19001969_bleu_circa-6-1.jpg

 

Commentaires

... un "passeur de silence" musical, en fait ?

Écrit par : Dominique Hasselmann | 27/11/2013

Oui, aussi paradoxal que ça paraisse, Dominique...

Écrit par : Blue | 28/11/2013

Magnifique. Sa citation sur le silence, c'est tellement cela. C'est ainsi que je fonctionne avec les couleurs. Merci.

Écrit par : La Rouge | 28/11/2013

Écrire un commentaire