Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2010

Carlos Gardel

Découvert grâce à notre cher poète Mokhtar, voici pour lui et pour vous ce petit hommage au grand Monsieur du tango qu'est Carlos Gardel, avec en prime cette magnifique scène de danse au début du film "l'exil de Gardel" de Fernando Solanas.

 

 

 

" Le tango crée un trouble/ passé irréel qui d'une certaine façon est vrai/ un souvenir impossible d'avoir péri/ en se battant/ au coin d'une rue d'un faubourg."

- Jorge Luis Borges -

 

Commentaires

Le tango, j'ai toujours adoré le voir danser, adoré ses corps à corps ardents, lascifs et passionnels. Un de mes grands regrets d'enfant twist aura été de ne jamais su le danser. Je me repliais donc (années 60) sur le slow (vous permettez monsieur et autres love me tender) dont les corps à corps s'agrémentaient de ces splendides sourires aux ultraviolets qui faisaient de toute jeune fille une déesse. Sans regret, car rien n'est plus joli qu'un papillon envolé... enfin... tout relativement, car c'est toujours et encore ce sourire là que je vois, quand ma femme me sourit.

PS: réédition bienvenue: Meurs la faim d'Anne Calife (mon article dans www.zlv.lu > Kultur

Écrit par : giulio | 10/12/2010

@Hélènablue
Merci pour ce sublime cadeau.
Ce tango sur le pont est vraiment ravissant,au sens étymologique d'enlevant.
Comme le Tango est emblématique d'une vie menée passionnément sans concessions inutiles , ni demi-mesures. Ces pas tranchés/tranchants, clairs et nets à hautes vibrations si sensuels resteront éternellement magiques!Il faudrait vraiment revenir à ces sublimes chansons de Gardel et son hypersensibilité.

Écrit par : Mokhtar EL Amraoui | 10/12/2010

les danseurs de tango exercent sur moi une véritable fascination !...

Écrit par : alainx | 11/12/2010

@ Giulio:

Je ne l'ai jamais dansé qu'en rêve moi aussi, et tellement souvent! Cette danse, tout comme le flamenco me transporte littéralement!

Merci pour le lien, j'ai lu ton article avec beaucoup d'intérêt et je vais me procurer ce livre, comme tu en parles me donne vraiment envie de le lire, disons je m'y retrouve...

Écrit par : helenablue | 11/12/2010

@ Mokhar:

C'est moi qui te remercie pour cette découverte!
Ah oui, ce tango sur le pont est vraiment "ravissant" et "renversant"!
:-)

Écrit par : helenablue | 11/12/2010

@ alainx:

Moi aussi!

Écrit par : helenablue | 11/12/2010

Carlos Gardel le plus argentin des toulousains,toujours un dieu à Buenos Aires.Heureusement que dans une jeunesse emprisonné il m'était permis de danser le tango, c'est encore pour moi le sumum de la sensualité.

Écrit par : Manouche | 11/12/2010

Oui, je te rejoins Manouche, le summum de la sensualité contenue!

Écrit par : helenablue | 11/12/2010

Écrire un commentaire