09/09/2013

Jean Arp

arp.jpg

 

" Les hirondelles croient aux anges des nuages."

- Jean Arp -

 

hans_arp_gallery_6.jpg

 

 

" Dans ses sculptures, dans ses reliefs, ses peintures ou ses poèmes, seul ou en collaboration, Arp manifeste la permanence de son attitude devant l ’art et la vie. L’humour si particulier que l ’on y décèle souvent, et qui ne fut certes pas étranger à la participation très active de Arp au mouvement Dada, n’est pas le signe d’un vain goût pour la plaisanterie gratuite, mais celui d’un état de défense contre la bêtise qui se prend au sérieux, d’une curiosité ravie devant les découvertes de l ’esprit créateur, et, aussi, une forme exquise de la pudeur. Artiste pour qui le sentiment et la sensualité existent, et jamais enclin à se soustraire aux exigences les plus difficiles à exprimer de son tempérament, Arp est plasticien le plus naturellement du monde. Il possède la faculté rare d’unir, en art, la tendresse à la puissance."

- L. Degand -




jean arp94.jpg

sculpture_argonaut.jpg

20_big.jpg

 

« For Arp, art is Arp ». 


L’expression est de Marcel Duchamp.

En dépit de son évidence, cette allitération nous incite à interroger l’art selon Arp, qui ne répond pas à une définition, une appartenance, un style, une technique, mais tend davantage à se faufiler entre tout et tous. Son parcours, en effet, invalide une lecture linéaire et sans nuances de l’histoire des avant-gardes : des jalons documentaires très choisis montreront qu’il a su faire fi des querelles de chapelle et concilier l’inconciliable, par exemple l’expressionnisme et Dada, Dada et le surréalisme, le surréalisme et l’art constructif. 

 

410_arp-19b7a.jpg

photo-of-jean-arp-with-sculpture-1358087921_b.jpg

 

« J'emploie très peu de rouge.

Je me sers de bleu, de jaune,

un peu de vert, mais surtout,

comme tu le dis, du noir,

du blanc, du gris.

Il y a en moi un certain besoin

de communication avec l'être humain.

Le noir et le blanc, c'est de l'écriture. »

 

- Jean Arp -

 

 

arp_composition_7673-550x662.jpg

 

 Jean Hans Arp est né en 1886 à Strasbourg, en Alsace annexée, d’une mère française et d’un père d’origine allemande. Le double prénom de Jean et Hans qu'il aime à se donner illustre sa double appartenance. Il parle français avec ses parents et allemand à l'école. Mais surtout, en famille comme avec ses camarades, il utilise le dialecte alsacien. 
     Exclusivement occupé par la passion du dessin, Arp fait des études médiocres. En désespoir de cause, ses parents le confient au strasbourgeois Georges Ritleng, pour qu'il guide ses débuts de peintre. Dès 1903 paraissent en revue deux premières œuvres : une gravure accompagnée d'un poème écrit en dialecte strasbourgeois. Après des études à l'Académie de Weimar, il suit à Paris les cours de l'Académie Julian. 
     A 24 ans, Jean Arp se met à voyager : il rencontre Kandinski, Delaunay, Ernst, Modigliani, Picasso, Jacob, Apollinaire. Lorsque éclate la guerre, il part s'installer à Zurich où il expose ses premiers collages et fait la connaissance de Sophie Taeuber, qu'il épousera en 1922. 
     En février 1916, Arp, Tzara, Hülsenbeck et Hugo Ball fondent le mouvement Dada. A la fin de la guerre Arp et Tzara portent le dadaïsme à Paris et entrent en contact avec la revue Littérature, dirigée par Aragon, Breton et Soupault. 
     De 1926 à 1928, Arp et sa femme travaillent avec Theo van Doesburg à l'aménagement de l'Aubette à Strasbourg. Les expositions consacrées aux sculptures de Jean Arp se multiplient en Europe et aux Etats-Unis. En 1940, Arp et sa femme se réfugient à Grasse, puis, en 1942, quittent la France pour la Suisse. C'est là que, l’année suivante, Sophie Taeuber trouve la mort. 1963 : Grand Prix National des Arts en France. 1965 : Prix Goethe de l'Université de Hambourg., 1966: restauration d'une église à Oberwill en Suisse (autel, fonds baptismaux, bénitier ). 
     Jean Hans Arp meurt à Bâle le 7 juin 1966.

jean-arp11.jpg

CUIS-MOI UN TONNERRE

Arrose-moi la lune.
Brosse-moi les dents de mes échelles.
Transporte-moi dans ta valise de chair sur mon toit d'os.
Cuis-moi un tonnerre.
Enferme-moi les tremblements de terre dans une cage
et cueille-moi un bouquet d'éclairs.
Coupe-toi en deux et mange une de ces moitiés.
Ejacule-toi en l'air plus fier que les jets d'eaux de Versailles
Brûle-toi roule toi en boule.
Sois une boule au rire archaïque
qui roule autour d'une pilule.
Tire toutes tes langues aux roses.
Donne tes langues aux doux rhinocé-roses.
Rata-toi en ratatouille.
Grenouille-toi en grenouille.
Appose-toi en signature sous ma lettre.

"Le voilier dans la forêt"
- Jean Arp -


expo_projet.jpg

59533678.jpg

Arp_CollageWithSquaresArrangedAccordingToTheLawsOfChance1916.jpg

 

 "L'homme fait à tous les instants des déclarations définitives sur la vie, l'homme et l'art, et ne sait pas plus que le champignon ce qu'est la vie, l'homme et l'art."


- Jean Arp -


 

jean+arp%2C+constellation%2C+1938.jpg


Commentaires

Amibien, non ? J'aime beaucoup son travail.

Écrit par : anne des ocreries | 09/09/2013

il y a curieusement quelque chose de "souterrain"une forme lourde à trainer que je n'aime pas beaucoup ...

Écrit par : laurence | 09/09/2013

*** C'est donc "Le monde selon Arp". ***

Écrit par : Dominique Hasselmann | 09/09/2013

@ Anne:

j'aime beaucoup moi aussi, ça m'évoque les nuages ....

Écrit par : helenablue | 09/09/2013

@ Laurence:

Comme c'est étrange, je ressens l'inverse, une sorte d'apaisement.

Écrit par : helenablue | 09/09/2013

@ Dominique:

Au-delà du jeu de mots, oui. C'est d'ailleurs ce qui m'attire chez les artistes, leur vision du monde. De croiser leur regard et ce qu'ils en voient justement de ce monde, me permet d'ouvrir le mien davantage et d'explorer des manières de voir que je n'aurais pas imaginées.
j'essaie de comprendre ce qui fait qu'ils le voient tel qu'ils le voient, en tentant d'être subjective pour m'imprégner de cette vision propre à chacun d'eux. Un dialogue en somme, un échange, une relation. C'est pourquoi j'aime apprendre à savoir aussi qui est derrière l'oeuvre, car en plus de générer une émotion, alors il se passe une compréhension et l'expérience devient optimale.

Écrit par : helenablue | 09/09/2013

Oui, difficile d'abstraire... toute œuvre de son contexte, de la biographie de l'artiste et du temps où il a vécu ou vit encore.

En relisant ce "post", je ne le trouve pas si long qu'il m'avait apparu la première fois !

Même, il pourrait être poursuivi...

Écrit par : Dominique Hasselmann | 09/09/2013

je visite votre blog et je suis épaté par tant de belles choses ...comme cet article sur Arp ...
pour moi, c'est un très beau cadeau pour la veille de Noël ...d'ailleurs je vais préparer le réveillon pour ma compagne...
bon et joyeux Noël !

Écrit par : daniel | 24/12/2013

Merci Daniel ! Bon et joyeux Noël à vous et votre compagne et à bientôt...

Écrit par : Blue | 24/12/2013

Écrire un commentaire